Le GongFuCha, une méthode traditionnelle chinoise particulièrement raffinée de préparation du thé.

Le GongFuCha ( 功夫茶 ou工夫茶), parfois appelé KungFuCha n’est pas le nom d’un nouvel art martial ni celui d’une cérémonie.
功夫 ou 工夫 : GongFu expriment les idées de temps, capacités, compétences, art, habileté, travail, en particulier dans les arts martiaux traditionnels chinois comme le QiGong (ChiKong), le TaiJiQuan (TaiChi) ou le WuShu (KungFu).
茶 : signifie thé.
Le GongFuCha ( 功夫茶 ) est une méthode de faire le thé nécessitant temps, habileté et un petit apprentissage.
Le terme GongFuCha ( 工夫茶 ) désigne un type de thé noir haut de gamme : BaiLing GongFu, TaiYang Gongfu, ChuanHong GongFu, Zhao Bai Jian Hong GongFu, ZhengHe GongFu, Hunan GongFu, Yue Hong Gong Fu, pour ne citer que les plus célèbres.

Les origines du GongFuCha datent de la dynastie des Song (960-1279 EC) mais il acquière ses lettres de noblesse, dans les provinces du sud, sous la dynastie des Ming (1368-1644 EC), en même temps que se développe l’industrie de la porcelaine.

Il existe deux grandes méthodes pour le GongFuCha :
– La mini théière, idéalement en terre cuite de YiXing, est traditionnellement réservée aux WuLong, aux PuErh et aux thés noirs (appelés thés rouges en Chine).

ThéCâlin

– Le Gaiwan, est réservé aux thés plus fragiles : thé vert, thé blanc, thé jaune et à certains thés noirs.

ThéCâlin

Le service YiXing à GongFuCha.

ThéCâlin

1 : Une mini théière Yixing.
2 : Une verseuse ou théière de réserve.
3 : Une coupelle de présentation du thé.
4 : Une mini passoire.
5 : Des mini bols.
6 : Des ustensiles : une pince à tasses, une cuillère à thé, entonnoir à thé et une aiguille.
7 : un plateau à GongFuCha.

Les différentes étapes d’un GongFuCha avec un service YiXing.

Bien qu’il existe quelques légères différences dans la technique selon le thé utilisé, les grandes lignes sont les suivantes.

La première étape d’un GongFuCha consiste à présenter le thé dans une coupelle et laisser vos invités apprécier l’aspect et l’arôme des feuilles. Cette première étape montre l’importance accordée au thé lui-même.

Pendant ce temps, rincez la théière avec de l’eau bouillante, posez la passoire sur la théière de réserve, y transvaser le contenu de la théière puis verser l’eau dans les mini bols enfin, en prenant les mini bols avec la pince, les vider sur le plateau.

Mettez une quantité appropriée de feuilles de thé dans la théière. La quantité varie avec le volume de la théière et est en gros le double de celle que vous employez dans une théière classique, soit environ 7 grammes pour 10 à 15 centilitres.
Cela peut paraître beaucoup mais, dans le GongFuCha, le principe est d’utiliser beaucoup de thé par rapport à l’eau mais une petite théière et de faire de très courtes infusions que l’on répétera 5 à 10 fois selon le thé.

Commencez par laver les feuilles de thé avec un peu d’eau à la bonne température (elle est variable selon les thés). Dans le thé GongFuCha, la première infusion de est utilisée pour laver et réhydrater les feuilles, rincer et réchauffer la verseuse et les mini bols, elle n’est pas destinée à être bue, les mini bols seront donc vidés sur le plateau, essuyés puis placés devant chaque convive.
Remplissez de nouveau la théière mais cette fois-ci, à raz bord, couvrez, puis verser de l’eau chaude sur le couvercle ainsi, la température à l’intérieur de la théière restera élevée.
Laissez infuser quelques secondes, en général une vingtaine mais, c’est variable selon le thé et le rang de l’infusion.

Filtrez le thé dans la verseuse puis servez vos convives en commençant par la personne la plus âgée ou par celle que vous souhaitez honorer.
Procédez de même pour les infusions suivantes en adaptant la durée d’infusion en fonction du goût de la précédente. Voici, à titre d’exemple ce que je recommande pour un WuLong :

ThéCâlin

Philippe Vannier, ThéCâlin, thés de Chine en ligne.

Source : thecalin.com. Tous droits d’utilisation réservés

Written by

Laisser un commentaire